• Le Siwak







    Ecorce de Noyer séchée, cette plante originaire du Maghreb aux vertus antiseptique et cicatrisante blanchit les dents et élimine les impuretés. Le souak purifie l'haleine et assainit les gencives. Il rend les dents solide et plus brillantes. Frotté sur les lèvres, il donnera une couleur marron orangé naturelle.

    Le siwak est issue d'un arbre, l'Araq. Il garantit une bonne hygiène buccale. Il est utilisé pour nettoyer les dents et les rendre plus blanches. Il contient des agents antiseptiques qui purifient la bouche et les gencives. Par ailleurs, il favorise la digestion. Son sachet assure une meilleure conservation.




    ses différentes formes







    As-Siwâk

    L'Envoyé de D’Allah a dit : " Recourez au siwâk (cure-dent) car le siwâk purifie la bouche et procure l'agrément du Seigneur. Chaque fois qu'il est venu me voir, l’archange Gabriel me recommandait le siwâk au point que j'ai crains qu'il nous soit prescrit à moi et ma communauté" (Ibn Mâjjah). Dans une autre version: "On m'a tellement ordonné le siwâk que j'ai cru que des versets du Coran ou une révélation allaient descendre sur moi".


    Selon 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui),

    l'Envoyé d'Allah () a dit: "Si ce n'eût été trop d’imposer aux Croyants -ou, selon Zuhayr, à ma Communauté- je les aurais ordonné de faire usage du siwâk (instrument pour se nettoyer les dents) avant chaque prière". Hadith dans le Sahih de Boukhari & Mouslim

    'Abû Mûsa (qu'Allah soit satisfait de lui), a dit:

    "Un jour que je suis entré chez le Prophète (), je le trouvai en train de nettoyer ses dents avec le siwâk". Hadith dans le Sahih de Mouslim

    Hudhayfa (qu'Allah soit satisfait de lui), a dit:

    "Le Prophète () avait l'habitude de frotter ses dents avec le siwâk, quand il se réveillait la nuit pour faire les prières de Tahajjud". Hadith dans le Sahih de Mouslim


    Le récit de `A'icha (qu'Allah soit satisfait d'elle):

    D'après Zurâra, Sa`d ibn Hichâm ibn `Amir voulut combattre dans le sentier d'Allah. Arrivé à Médine, il rencontra quelques médinois qui le lui défendirent et l'informèrent qu'un groupe de six personnes eurent le même désir du vivant même du Prophète (). Le Prophète () le leur interdit, en disant: "Vous ne me prenez pas pour un exemple à suivre?". Quand ils l'avaient mis au courant, il (Sa`d) renoua sa liaison avec sa femme qu'il avait répudiée, au su et au vu des témoins. Il vint ensuite trouver Ibn `Abbâs qu'il interrogea au sujet de la prière de witr que l'Envoyé d'Allah () avait l'habitude d'accomplir. -"Savez-vous qui est la personne la plus informée sur la prière de witr du Prophète () ?", lui dit Ibn `Abbâs. -"Qui est-ce?". -"C'est `A'icha, va lui poser ta question, puis reviens m'informer de sa réponse". -"Je suis allé donc la trouver, en route, j'ai passé par Hâkim ibn 'Aflah à qui j'ai demandé de m'accompagner chez elle". Il dit, alors: "Je ne l'approcherai plus, car je l'avais défendue de rapporter quoi que ce soit au sujet du conflit séparant les deux clans, et pourtant elle a refusé et a continué de rapporter". Ayant insisté auprès de lui, il consentit à m'accompagner chez `A'icha. Nous rentrâmes chez elle sur son autorisation. Elle reconnut alors Hâkim et dit: "Est-ce toi?". - "Oui", répondit-il. - "Qui t'accompagne?". - "Sa`d ibn Hichâm". -"Qui est Hichâm?". - "Le fils de `Amir". Elle demanda la miséricorde auprès d'Allah en sa faveur et dit du bien de lui. D'après Qatâda -qui fut blessé le jour de 'Uhud-, Sa`d dit: "O mère des Croyants, informe-moi du caractère du Prophète ()". - "Ne récites-tu pas le Coran?". -"Si". - "Le caractère du Prophète () était inspiré par le Coran". Quand je fus sur le point de partir, -décidant de ne jamais poser de question à personne jusqu'à ma mort, j'ai eu l'idée de lui dire: "Informe-moi de la prière nocturne que faisait le Prophète (). - "Ne récites-tu pas la sourate commençant par 'O toi, l'enveloppé (dans tes vêtements)'!". - "Si". - "Allah le Très-Haut prescrit la prière nocturne dans les premiers versets de cette sourate. Le Prophète () et ses Compagnons l'effectuèrent pendant une année. Allah n'a révélé la fin de cette sourate qu'après douze mois; quand enfin, Il révéla dans ses derniers versets l'allégement. Ainsi la prière nocturne devint-elle une œuvre supplémentaire, après avoir été une œuvre obligatoire". -"O mère des Croyants, informe-moi de la prière de witr faite par l'Envoyé d'Allah (). -" Nous avions l'habitude de lui préparer son siwâk (frottoir à dents) et de l'eau pour ses ablutions. Allah, selon Sa volonté, l'éveilla à n'importe quel moment de la nuit, il se frotta alors les dents, fit ses ablutions et pria neuf rak`a, au cours desquelles, il ne s'assit point qu'à la huitième ". Au cours de cette dernière, il évoqua Allah, Le loua et L'invoqua. Puis, il se tint debout sans faire le taslîm. Ensuite, il fit la neuvième rak`a, s'assit, glorifia Allah, Le loua et L'invoqua, enfin il fit le taslîm de sorte que nous l'entendîmes. Après avoir fait le taslîm, étant assis, il pria deux rak`a. Voici les onze rak`a, ô mon fils. Quand le Prophète () prit de l'âge et de l'embonpoint, il pria sept rak`a en procédant au cours des deux premières rak`a de la même façon qu'autrefois. Voici donc neuf rak`a, ô mon fils. L'Envoyé d'Allah () quand il faisait une prière, aimait à la pratiquer durablement. Ainsi, s'il était vaincu par le sommeil ou par un mal quelconque l'empêchant de prier pendant la nuit, il faisait douze rak`a pendant le jour. Or il n'est point parvenu à ma connaissance que le Prophète () avait récité tout le Coran en une seule nuit, ou prié durant toute une nuit jusqu'au matin, ou jeûner durant tout un mois sauf au cours du ramadan". J'allai ensuite trouver Ibn `Abbâs à qui j'ai transmis son récit. Il dit alors: "Elle a dit vrai, si jamais je fus l'un de ses proches ou j'eus l'autorisation de pénétrer chez elle, j'aurai dû la visiter pour qu'elle me répète ce récit de vive voix". -"Si jamais j'étais au courant que tu n'étais pas autorisé à pénétrer chez elle, je ne t'aurais jamais transmis son récit", dit Sa`d. Hadith dans le Sahih de Mouslim



    .......................................
    Le siwâk est conseillé à tout moment, mais plus encore aux moments suivants :

    -
    Lors des ablutions
    :

    D'après Abu Hurayra, le Prophète a dit :

    لَوْ لاَ أَنْ أَشُقَّ عَلَى أُمَّتِي لأَمَرْتُهُمْ بِالسِّوَاكِ مَعَ كُلِّ وُضُوءٍ
    "Si je ne craignais pas de surcharger ma communauté, je leur aurai ordonné d'utiliser le Siwâk lors des ablutions." Authentique, Albani, Sahih Ibn Mâjah, n°5316.

    -
    Avant la prière :

    D'après Abu Hurayra, le Prophète a dit :

    لَوْ لاَ أَنْ أَشُقَّ عَلَى أُمَّتِي لأَمَرْتُهُمْ بِالسِّوَاكِ عِنْدَ كُلِّ صَلاَةٍ
    "Si je ne craignais pas de surcharger ma communauté, je leur aurai ordonné d'utiliser le Siwâk avant chaque prière." Authentique, Boukhari et Mouslim.

    - Lors de la lecture du Qur'an :

    D'après Ali Ibn Abi Talib : le Prophète nous a ordonné d'utiliser le Siwâk et a dit :

    إِنَّ الْعَبْدَ إِذَا قَامَ يُصَلِّي أَتَاهُ مَلَكٌ فَقَامَ خَلْفَهُ يَسْتَمِعُ الْقُرْآنَ وَ يَدْنُو، فَلاَ يَزَالَ يَسْتَمِعُ وَ يَدْنُو حَتَّى يَضَعَ فَاهُ عَلَى فِيهِ، فَلاَ يَقْرَأُ آيَةًإِلاَّ كَانَتْ فِي جَوْفِ الْمَلَكِ
    " Lorsqu'une personne se lève pour prier, un ange se place derrière elle pour écouter le Coran et se rapproche. Puis il ne cesse d'écouter et de se rapprocher, jusqu'à poser sa bouche sur celle de la personne. Ainsi, il n'est pas un verset qu'elle lit sans qu'il ne soit dans le corps de l'ange." Authentique par d'autres voies (Sahih li Ghayrihi), Albani, Silsila Sahiha, n°1213.

    -
    Avant d'entrer chez soi :

    El-Miqdam Ibn Churayh rapporte de son père qu'il a posé la question suivante à Aïcha :

    بِأَىِّ شَيْءٍ كَانَ يَبْدَأُ النَّبِيُ إِذَا دَخَلَ بَيْتَهُ ؟ قَالَتْ : بِالسِّوَاكِ
    "Quelle était la première chose que le Prophète faisait lorsqu'il entrait chez lui ?" Elle lui répondit : "Il utilisait le Siwâk." Authentique, Mouslim.

    - Lorsqu'on se lève la nuit :

    D'après Hudhayfa :

    كَانَ رَسُولُ اللَّهِ إِ ذَا قَامَ لِيَتَهَّجَدَ يَشُوصُ فَاهُ بِالسِّوَاكِ

    "Le Prophète lorsqu'il se levait pour prier la nuit, se nettoyer la bouche à l'aide du Siwâk." Authentique, Boukhari et Mouslim. La version de Boukhari indique: "Lorsqu'il se levait pour prier la nuit".




0 commentaires:

Leave a Reply

Membres

طريق الإسلام

Get Domain DNS Zone:

Brought to you by Digital Point Solutions

la montre de votre Bibliothèque

Search in the Quran
Search:
Download | Free Code
www.SearchTruth.com